La gazette du coiffeur : spécial octobre rose 🎗

Après la chimiothĂ©rapie , nous conseillons d’attendre 6 mois pour se recolorer les cheveux. En attendant vous pouvez vous faire des masques aux plantes indiennes ( ayurveda )

Astuce professionnel :  mélangez 2 c.s d’amla et 2 c.s de bhringaraj avec un peu d’eau puis 1 c.s d’huile de ricin. A appliquer sur le cuir chevelu et laisser poser plusieurs minutes.

  • L’amla est un puissant rĂ©gĂ©nĂ©rant capillaire qui stimule la croissance tout en ralentissant la chute.
  • Le Bhringaraj est rĂ©putĂ© pour combattre la calvitie en stimulant la repousse. Les cuirs chevelu sensible l’apprĂ©cieront pour ses propriĂ©tĂ©s apaisants.

Ensuite la coloration vĂ©gĂ©tale est toute indiquĂ©e puisqu’elle contient du hennĂ© ainsi qu’une partie de ses mĂŞmes plantes ayurvĂ©diques et plein d’autres qui gaineront et activeront la repousse du cheveux.

Attention Ă  la coloration chimique et aux multiples perturbateurs endocriniens qu’elle contient…

Zoom de ce que l’on peut retrouver dans une coloration chimique.

La liste suivante donne un aperçu des dangers encourus par l’utilisation de ces produits :

  • RĂ©sorcinol : Le rĂ©sorcinol est un perturbateur endocrinien qui agit sur la thyroĂŻde. C’est un produit neurotoxique. UtilisĂ© dans les trois quarts des colorations chimiques, il est allergène. Il peut pĂ©nĂ©trer dans la peau, endommager les reins et le foie. Les tests cliniques ont dĂ©montrĂ© qu’il modifie les globules sanguins et les chromosomes. Selon une Ă©tude de l’OMS, le rĂ©sorcinol serait “irritant et sensibilisant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires”.
  • Ammonium Lauryl Sulfate : tensioactif.
  • P-phĂ©nylènediamine (PPD) : très allergisant, suspectĂ© de cancĂ©rogĂ©nicitĂ©.
  • P-aminophĂ©nol : mutagène de classe 3 (possibilitĂ© d’effets irrĂ©versibles sur l’ADN).
  • O-aminophĂ©nol : mutagène de classe 3 (possibilitĂ© d’effets irrĂ©versibles).
  • M-phĂ©nylène diamine : mutagène de classe 3 (possibilitĂ© d’effets irrĂ©versibles). Elle endommage ’embryon chez le rat et a un effet mutagène sur les bactĂ©ries.
  • ButoxyĂ©thanol (un Ă©ther de glycol) : effet gĂ©notoxique avĂ©rĂ©, activitĂ© cancĂ©rigène.
  • PEG (polyĂ©thylène glycol) : ces composĂ©s chimiques de synthèse se retrouvent dans de nombreux cosmĂ©tiques en tant qu’agent tensioactif, dĂ©tergents, Ă©mulsifiants, revitalisants ou humectants pour la peau. Outre le fait qu’ils sont extrĂŞmement polluants Ă  produire et contaminent durablement l’environnement, ils contiennent de nombreuses impuretĂ©s toxiques (oxyde d’Ă©thylène, 1,4-dioxane, composĂ©s aromatiques polycycliques, mĂ©taux lourds…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *