Pour Loïc l’amour du dessin vient de l’enfance, quand il découvre les BD et particulièrement les Marvel.  A l’age de 16 ans il découvre la DAO. Il participe à de nombreux concours de retouche  photo: son travail plus récent est paru dans le magazine “PHOTO”, et il a d’ailleurs remporté le prix numérique dans un concours mondial. Il travaille aussi avec de nombreuses entreprises locales: si vous vous êtes déjà promenés à Fréjus, vous avez certainement eu la chance de voir une de ses créations!

Même si Loïc a eu beaucoup de satisfactions tout au long de ses expériences entre le dessin et la photo, il sentait qu’il y avait encore un manque dans son parcours artistique: il a toujours été fasciné par l’art des tatouages. Dans une vraie prise de conscience, il a fini par prendre la décision brutale de tout lâcher pour vivre de sa plus grande passion.

Qu’est-ce qui vous anime dans votre métier ?

Aujourd’hui je suis content de réaliser cet Art. Je rencontre des personnes avec l’envie d’échanger leurs histoires, parfois joyeuses ou parfois difficiles. Je prends le temps de vous écouter et de comprendre réellement ce dont vous avez envie. Je suis très soucieux des détails: je suis là avant tout pour réaliser votre projet et le concrétiser.

Pourquoi vous installez-vous au Village des talents créatifs ?

Je sens que les valeurs du village rassemblent parfaitement ma conscience écologique (j’utilise seulement des produits non testée sur les animaux et biodégradables) et la philosophie artistique et de recherche psychologique qui m’anime dans mon métier.

Pour vous c’est quoi le Village des talents créatifs ?  (en 3 mots) 

Créativité – écologie – mouvement