Bien Jouet,

une exposition de jouets anciens et insolites

Fidèle à son image novatrice, le Village des Talents Créatifs vous fait découvrir «Bien Jouet», un espace d’exposition au cœur du Village, réunissant l’exceptionnelle collection de jouets anciens et insolites, réunie par un Dracénois. Cet enseignant devenu sourd assez jeune, a rassemblé cette collection en 40 ans. Privé de communication avec ses semblables, il s’est tourné naturellement vers les objets, qui ne parlent pas, mais qui ont beaucoup à raconter ! Il a ainsi transformé son handicap, en tremplin d’activités… Bien Jouet ! Et aujourd’hui, il souhaite nous la faire partager.

Rencontre avec un collectionneur passionné

Pourquoi avoir choisi les jouets comme centre d’intérêt ?

Parce que destinés à l’épanouissement des futurs adultes, ils couvrent tous les domaines, de la « dinette » à la conquête de l’espace et produits industriels. Ils sont un fabuleux miroir de la société humaine : création, fabrication, commerce, concurrence … aucun domaine ne leur échappe. On est assez loin de l’image un peu condescendante des adultes sur les « joujoux » !

D’ailleurs, dire de quelqu’un qu’il est le jouet d’un autre ne passe pas pour un compliment !

D’où vous vient la passion des jouets anciens et insolites ?

Isolé par mon handicap aux oreilles et après mon divorce et sans enfant, j’ai cherché une occupation pour ne pas plonger ! Allant de temps en temps aux puces, j’ai acquis un 1er jouet de mon enfance, qui a tout déclenché …

Quels types de jouets avez-vous particulièrement recherché toutes ces années ?

Au début, un peu de tout ! Mais comme ils couvrent tous les domaines, j’ai orienté mes recherches vers les jouets « reflets de l’industrie » : vapeur, électricité, l’espace, car le choix est immense et reflète son époque.

Quels sont vos jouets les plus anciens ?

Après 1860 environ, le début de l’ère industrielle.

Le plus récent qui vous ait intéressé ? Pourquoi ce jouet ?  

Avec 4 à 5.000 pièces et 40 ans de recherches ce qui m’intéresse, c’est maintenant la rareté en premier, le reflet sur notre société ensuite.

Comment avez-vous sélectionné les jouets pour cet musée ?

Le jeu occupe une grande place dans la vie des enfants. Pour les séduire, les fabricants explorent donc tous les domaines d’activités, d’où une grande diversité, ce qui arrive même à provoquer des vocations ! …

Par ailleurs, les progrès techniques : vapeur, électricité, etc. … évoluent sans cesse et profitent aux industriels du jouet comme aux autres.

Cette diversité d’activités et les avancées industrielles en font donc un miroir extraordinaire de notre façon de vivre.

Pourquoi teniez-vous tant à la création du musée “Bien Jouet” ?

Mon souhait est de donner vie à ma collection, stockée en cartons depuis plus de 40 ans et ainsi en faire profiter un maximum de personnes : enfants, adultes, amateurs et collectionneurs.

 

Vous souhaitiez également donner un autre sens à votre musée ?

Oui effectivement, étant considéré comme handicapé depuis l’âge de 25 ans, je suis évidemment sensible à la mise à l’écart que nous subissons au quotidien. Montrer qu’on peut réussir d’une autre façon peut redonner du courage à ceux qui se sentent exclus et ainsi donner un vrai sens à notre vie. C’est aussi l’occasion de montrer aux « biens portants » que le handicap n’est pas forcément un « poids » pour la société.

Pour pérenniser votre collection de jouets dans le temps vous souhaitez également mettre en place une association : pouvez-vous nous en dire plus ?

Mon souhait le plus cher serait de créer une association dénommée “BIEN JOUET” dont l’action serait tournée vers les enfants handicapés ou malades afin de leur procurer des souvenirs inoubliables. Cette association à but non lucratif, permettrait, grâce à de généreux donateurs, particuliers ou entreprises de financer différentes actions tournées vers les enfants et de faire perdurer ma collection de jouets, dans le temps, pour la rendre visible au plus grand nombre, bien après mon départ.

 

En attendant, le musée s’est porté acquéreur d’une réplique de la voiture LOTUS Elan d’Emma PEEL de la série TV « Chapeau melon et bottes de cuir » des années 70/80.

Elle est fabriquée sur des critères d’excellence, par Gilles VIOLET, un passionné lui aussi, directeur de la Sté VIOLETTA, installée sur la Côte d’Azur. Cette voiture-jouet, presque grandeur nature, de 2,60 m de longueur x 1,05 de large, car construite à l’échelle 7/10ème, est animée par un moteur Honda. Elle permettra de promener ces enfants jusqu’à 50km/h, lors de différentes occasions. Ainsi, l’association BIEN JOUET leur organisera des sorties en Lotus décapotable ici au Village le matin par exemple et sur St Raphaël, en partenariat avec le musée du cinéma Louis de FUNES et sa directrice Nora Ferreira, pour des après-midis récréatifs.

J’espère vraiment pouvoir améliorer leur quotidien et les faire rêver pendant longtemps.

 

Racontez-nous une histoire liée à vos jouets ?

En 1990, parti à Angoulême voir des amis, j’ai rendu visite, dans cette région, à un brocanteur que j’avais rencontré à Nice. Il me fait découvrir un train extraordinaire à vapeur vive de 1890 dans son carton d’origine mais à un prix tout aussi extraordinaire … C’était une occasion unique à ne pas laisser passer. Ni une ni deux, je propose de lui échanger cette splendeur contre ma voiture, ce qu’il a fini par accepter … et je suis revenu de la Charente par les rails, avec le petit train en coffret, dans mes bagages !

Vous avez une dernière chose à rajouter à notre interview ?

Oui, si ce musée existe enfin, au bout de 40 ans de recherche et de chine, c’est grâce à l’enthousiasme et la largeur de vue de Luc MARTIN, le créateur du « Village » qui m’accueille dans son lieu. Merci également à Nora FERREIRA, la directrice du musée Louis de Funès de St Raphaël, pour ses encouragements et son soutien moral.

– IMPORTANT –

En marge de l’exposition permanente de jouets, le Village des Talents Créatifs souhaite donner la possibilité aux personnes qui possèdent eux aussi, des objets intéressants ou extraordinaires de les faire connaitre. C’est pourquoi, nous vous offrons un espace d’exposition, afin que nos visiteurs les découvrent également, de façon définitive ou occasionnelle.

De plus, le Village des Talents Créatifs souhaite créer un univers autour de l’exposition et des jouets, avec l’organisation 4 fois par an d’une bourse aux jouets sur la place centrale du Village, ainsi que des cessions d’expertises de vos jouets anciens et sur RDV.

Vous avez des objets insolites à nous présenter ? Vous souhaitez les exposer ? Contactez-nous !